PRÉSENTATION GÉNÉRALE


Le Réseau Antibiolor, réseau de soignants exerçant en établissements de soins ou en ambulatoire, médecins, biologistes, pharmaciens, dentistes, s’est fixé pour objectif de promouvoir le meilleur usage des antibiotiques dans notre région Lorraine.

Lorraine_flatSupporté par une Association Loi 1901, le Réseau s’est doté au cours d’une première Assemblée Générale, fin 2003, d’un Conseil d’Administration de 40 membres représentant les différents collèges et d’un Bureau de 8 membres.

Ce réseau est composé de professionnels de santé (médecins, pharmaciens, biologistes) exerçant dans des établissements de soins et en ville.

Les statuts de l’association du réseau ont été déposés en préfecture et le FAQSV a apporté un soutien financier, permettant la mise en place de certaines actions programmées pour l’année 2004 : référentiels de prescription des antibiotiques pour la pratique de ville d’une part, pour les établissements de soins d’autre part, création d’un site Internet, soirées de formation continue, visites confraternelles…
Le champ d’application du Réseau concerne les activités spécifiques d’épidémiologie, de recherche, de prévention, d’information et de suivi appliquées aux patients atteints d’infection pour laquelle se pose la question de la prescription d’un anti-infectieux. Il permet à tout praticien membre du Réseau de disposer de recommandations harmonisées et adaptées à l’écologie bactérienne régionale.

Le Réseau Lorrain d’Antibiologie a pour finalité l’optimisation de la qualité de l’usage des antibiotiques dans les infections communautaires ou nosocomiales.

  • Il vise à réduire les conséquences d’une prescription inadaptée :

– conséquences individuelles :

Augmentation de la morbidité et de la mortalité, effets secondaires, effets indésirables, émergence de bactéries multi-résistantes à l’origine d’échecs thérapeutiques, de surinfection, de portage ou de colonisations sources de transmissions croisées ;

– conséquences collectives :

Augmentation de la fréquence des résistances, diminution des solutions thérapeutiques, incitation à l’utilisation de molécules à spectre large et coûteuses, augmentation de la pression de sélection.

  • Il s’inscrit dans le cadre du développement de Réseaux de santé en Lorraine.
  • Le Réseau est animé par un ou plusieurs coordonnateurs médecin(s), bactériologiste(s) ou pharmacien(s) nommé(s) par le Conseil d’Administration de l’Association du Réseau Lorrain d’Antibiologie sur proposition du Comité de Pilotage.
  • L’un au moins des coordonnateurs est praticien hospitalier.
  • Ces coordonnateurs ne peuvent être des membres du Conseil d’Administration de l’Association du Réseau Lorrain d’Antibiologie.
  • Leur rôle est de mettre en place la politique définie par le Comité de Pilotage du Réseau. Ils rendent compte de leurs actions au Comité de Pilotage du Réseau.
  • Ils sont aidés dans leurs tâches par une secrétaire et par un assistant de recherche clinique qui sont  recrutés par le Comité de Pilotage du Réseau.
  • Le CHRU de Nancy met à la disposition de ces personnes un local équipé de bureaux, de deux lignes téléphoniques, d’un fax et d’un accès Internet.

 

Les autres pages du Réseau